Jeux Olympiques Beijing 2008 : Qui va assurer ?

A l’approche des Jeux Olympiques d’été de Beijing cet article sur l’assurance des olympiades se propose de lever le voile sur un domaine méconnu : la couverture assurance des évènements mondiaux.

Existe-t-il une assurance couvrant les dommages ? Qui peut la souscrire ? Comment les risques sont-ils évalués ?

Ce dossier Buzz Assurance se propose de vous apporter des premiers éléments de réponse. N’hésitez pas à l’enrichir…

Comment les risques ont-ils été analysés ?

Le comité d’organisation des jeux, à la suite d’un processus d’appel d’offre, a retenu le courtier mondial Marsh et sa filiale « Marsh's Global Sports » pour fournir du conseil en gestion de risque (Source: http://global.marsh.com/news/press/pr20051006.php).

Le conseil va de l’identification des risques potentiels, à la prévention des risques en passant par la conception d’un plan d’assurance.

Le plan d’assurance couvre la gestion des réclamations, la gestion des contrats et leurs analyses…

La complexité du risque implique l’intervention de « risk manager » dont le rôle consiste à identifier, analyser classifier les risques pour en déduire un plan d’assurance.

Plus de 700 risques différents ont été identifiés par Marsh pour ces Jeux Olympiques de Beijing 2008…

Les conséquences directes et indirectes d’un sinistre sont nombreuses et l’aspect mondial de l’évènement accroit le risque de dommage en cascade ou « d’effet papillon » : un petit court circuit dans un poste transformateur peut engendrer des arrêts de retransmission TV qui réduiront les recettes publicitaires…

Exemple de matrice d'analyse de risque permettant d'identifier d'une part les conséquences de la survenance d'un risque (classées “d”insignifiantes” à “catastrophiques”) et, d'autre part la probabilité que cela arrive (de “rare” à “presque sûr”)…

Qui assure?

L’assurance des Jeux de Beijing a été souscrite par le comité d’organisation des jeux de Beijing (BOCOG) auprès de PICC Property and Casualty Company Limited (PICC P&C), la plus grande compagnie non vie chinoise (Source China Daily).

La couverture des risques a débuté le 1er janvier 2007 et cessera ses effets à la conclusion des jeux Para-olympiques.

Il s’agit d’une sorte de police « Tous risques » qui couvre:

  • La responsabilité organisateur,
  • La responsabilité des produits,
  • La responsabilité professionnelle employeurs notamment pour les milliers de bénévoles
  • Risques alimentaires,
  • Sécurité et services médicaux,

Selon le Président de PICC Ltd, il s’agit de “la police d’assurance la plus complète et la plus adaptée aux Jeux olympiques. La couverture du package va au delà de ce qui avait été fait pour les jeux précédents”.(“It is the most complete and extensive insurance policy designed for the Olympic Games,” said PICC P&C President Wang Yi. “The coverage of the package exceeds those for the previous Games.” )

Malheureusement, ni PICC Ltd ni le Comité d’organisation ne communiquent sur le montant de la prime de ce qui pourrait être le contrat de l’année. Les processus de remboursement et de traitement des dossiers intègrent les retours d’expérience des précédents Jeux et ont été optimisés afin de réduire les délais d’instruction. PICC Ltd est aussi sponsor officiel des Jeux Olympiques de Beijing 2008.

Quelques conséquences inattendues liées aux évènements sportifs mondiaux

Certaines conséquences des grands évènements sportifs mondiaux peuvent étonner :

  • Un assureur britannique indique que les accidents automobiles étaient en hausse de 14 % lors d’évènement transcontinentaux. Ce chiffre pouvait grimper jusqu’à 50 % durant le match impliquant l’équipe nationale.
  • Autre exemple, alimentaire cette fois-ci : « Les événements de grande envergure tel que les Jeux Olympiques de Beijing 2008, exercent des pressions énormes sur la chaîne de production et de distribution alimentaire associée à ces événements. Les caractéristiques propres à ces méga-événements augmentent, par le fait même, les risques d’atteinte à la sûreté et à la sécurité des aliments. Toute défaillance dans la chaîne alimentaire pourrait entraîner des conséquences néfastes à la fois sur les participants et sur les entreprises reliées à l’événement ».( http://ideas.repec.org/p/cir/cirpro/2007rp-03.html)
  • Lors des Jeux de Los Angeles il s’est avéré que les forces de sécurité ont eu plus de problèmes à l’intérieur avec les volontaires et les employés qu’avec les invités et les personnes extérieures. Il a donc été décidé pour les Jeux de Salt Lake City d’intensifier les contrôles au moment du recrutement des volontaires ce qui donné lieu à plus de 40 000 vérifications dès la phase d’embauche. Pour information: Entre 60 000 et 100 000 volontaires seront mobilisés pour les Jeux Olympiques 2008 de Beijing. (Source:
    http://myclob.pbwiki.com/Lessons+Learned+from+Security+at+Past+Olympic+Games).
  • Le tremblement de terre survenu il y a quelque mois en Chine en créant une vague de solidarité mondiale a réduit le risque de boycott des J.O et les assureurs ont baissé le degrés d'alerte sur ce risque. Le boycott des Jeux de Moscou avait engendré un sinistre de 70 millions de $ pour les assureurs. Imaginez le même scénario pour Beijing…
  • Les jeux de Nagano coïncidaient avec des cas de grippes aviaires dans la région Asie. A cette occasion un plan spécial d’identification des risques sanitaires et biologiques avait été mis en place : envoi de rapports épidémiologiques permanents, veille sanitaire, plan de bouclage…

Si vous avez d’autres exemples, n’hésitez à les insérer.

Pour ceux qui auront la chance d’aller à Beijing cet été 2008, dîtes-vous que l’expérience accumulée lors des grands évènements mondiaux, et la coopération au niveau de la gestion du risque permet d’anticiper et de réduire considérablement les inconnues.

Alors bons jeux !

dossiers_actualite/jeux_olympiques_beijing_assurance.txt · Dernière modification: 2008/07/12 13:21 par zassur38
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Driven by DokuWiki